Publié par : coolsim | 24 09 2008

Tuerie de Kauhajaki: 11 morts et un malaise à prévoir concernant le « meilleur système éducatif du monde »

Cet après midi a eu lieu en Finlande à 350 kms de Helsinki une tuerie semblable à celle de Colombine aux EU et intervenant surtout moins d’un an après un tragique précédent à Tuulusa où dans des circonstances quasi identiques il y  avait eu 8 morts. Ce mardi ce sont onze personnes qui ont trouvé la mort (10 + le meurtrier qui s’est suicidé). Alors que l’on avait pu parler en novembre 2007 d’un « cas isolé », on peut facilement imaginer cette fois une remise en cause d’un système éducatif à l’efficacité admirée et considéré comme un si ce n’est le meilleur du monde. La question de l’opportunité de la législation concernant la détention d’arme est également posée dans un pays que l’on peut parfois comparer aux Etats Unis en ce qui concerne la législation sur les armes, le système de campus et les libertés laissées aux étudiants dans la poursuite de leur cursus, et le nationalisme ambiant.
Petite revue de presse…

Helsingin Sandomat (quotidien d’Helsinki, édition en anglais)

School shooting in Kauhajoki - Eleven dead, many injured

UPDATED 23:00: School shooting in Kauhajoki – Eleven dead, many injured Eleven people, mostly students, have been killed in a shooting incident and fire at a vocational school in Kauhajoki in Western Finland. Several others have been injured. A 22-year-old male student dressed in black entered the school carrying a large bag, and opened fire on students at around 11 a.m. on Tuesday morning. Police at the scene immediately reported several fatalities, but the true death-toll was only made clear some hours after the incident. The building was evacuated, and the gunman Matti Juhani Saari – who is thought to have acted alone – shot himself in the head at the end of his killing spree. He was rushed to hospital in Tampere, where he died of his injuries at around 5 p.m., so becoming the 11th fatality. The tragic incident is bound to re-open wounds from last November’s shooting at Jokela High School, when a deranged youth killed eight before turning his gun on himself. By late evening, police had only formally identified one of the victims at the college. The work of forensic scientists was seriously hampered by the fact that many of the dead were badly burned in the fire that broke out in connection with the shootings.

lemonde.fr

Fusillade dans un lycée finlandais : le tireur avait été interrogé par la police

Une fusillade s’est produite, mardi 23 septembre, dans un lycée professionnel de la ville de Kauhajoki, dans l’ouest de la Finlande. Dix étudiants ont été tués, selon le bilan fourni par la police, ainsi que le tireur, lui-même élève de l’école. Plusieurs autres personnes ont été blessées, mais les autorités n’étaient pas en mesure de donner de chiffre. Plus tôt, le premier ministre, Matti Vanhanen, avait fait état de neuf morts.

Le maire de Kauhajoki, petite ville de quatorze mille habitants située à 360 km d’Helsinki, avait d’abord déclaré que le responsable des tirs s’était blessé à la tête en tentant de mettre fin à ses jours et qu’il avait été hospitalisé. La police a ensuite annoncé sa mort. Selon l’édition en anglais du Helsingin Sanomat, le jeune homme, âgé de 22 ans, habillé en noir, portant un grand sac, un masque de ski sur les yeux, a pénétré dans le lycée vers 11 heures du matin. Il aurait tiré plusieurs rafales sur des étudiants en train de passer un examen, avant de rester un long moment retranché dans l’établissement, tout en continuant de tirer.

Le proviseur de l’établissement a révélé le nom du tireur, Matti Juhani S., et précisé qu’il s’agissait d’« un élève de deuxième année inscrit dans la filière hôtellerie et restauration ». Les seules images disponibles après le drame montraient la police en train de sécuriser les environs du lycée.

La télévision YLE rapporte que la police finlandaise enquête à présent sur la possible présence d’une bombe dans l’enceinte du campus. Le jeune homme pourrait en effet avoir transporté, en plus de son pistolet automatique de petit calibre, des explosifs.

VIDÉO SUR YOUTUBE

C’est la deuxième fois en moins d’un an qu’une fusillade dans une école se produit en Finlande, auparavant épargnée par ce genre de drames. La précédente, le 7 novembre 2007, dans un collège et lycée de Tuusula, près d’Helsinki, avait fait neuf morts, dont son auteur présumé. Peu de temps avant le massacre, cet élève avait diffusé sur YouTube une vidéo intitulée Massacre du lycée Jokela -7/11/2007.

Le scénario de la tuerie de Kauhajoki semble proche. La ministre de l’intérieur finlandaise, Anne Holmlund, a indiqué que son auteur présumé avait été interrogé par la police lundi, soit la veille du drame, après qu’il eut mis en ligne sur YouTube des vidéos le montrant en train de s’entraîner avec une arme. « L’officier de police de permanence a décidé qu’il n’y avait pas de raison de lui retirer sa licence de port d’arme », a ajouté la ministre devant la presse, à l’issue d’une réunion de crise du gouvernement. Ce permis lui donnait le droit de posséder un pistolet de calibre 22, « sa première arme à feu », selon Mme Holmlund.

Mardi après-midi, le compte de l’utilisateur à l’origine de cette mise en ligne, appelé Wumpscut86′ – du nom d’un groupe d’electro-gothique allemand –, était bloqué, et la vidéo ci-dessous, vraisemblablement l’une de celles qui a provoqué les questions de la police, n’était plus accessible. Sur une autre vidéo, le tireur ponctue l’une de ces séances de tir en levant la main gauche et en adressant un « Goodbye » à la caméra. « You will die next » (vous serez les prochains à mourir), dit-il sur une autre vidéo, arme à la main et face à l’objectif.

http://www.Liberation.fr Petite interview intéressante.

Un an après une tuerie semblable à celle qui s’est déroulée aujourd’hui, la Finlande se retrouve de nouveau au centre des attentions médiatiques. Avec 45 armes à feu pour 100 habitants, selon le groupe de recherche «Small arms survey», le pays se trouve au 4ème rang mondial. Plusieurs estimations avancent le nombre de 1,6 million d’armes civiles enregistrées, et une hypothèse haute de 1,5 million d’armes non enregistrées. Le tout pour 5,2 millions d’habitants. Robert Muggah, directeur de recherche du «Small arms survey», tente d’analyser ce phénomène.

On a l’impression d’une recrudescence des violences par armes à feu. Est-ce le cas?

Ce phénomène existait déjà dans les années 60-70 aux Etats-Unis et au Canada. Mais aujourd’hui, il y a une augmentation de ces évènements. Cependant, il faut se méfier des conclusions hâtives. La Suisse et la Finlande sont deux des pays où le taux d’armes à feu par habitant est le plus élevé. Pourtant, les violences interpersonnelles n’y sont pas très élevées. De manière très générale, on peut dire que l’Europe de l’ouest a un taux d’homicide par arme à feu assez bas par rapport à l’Amérique du sud ou même les Etats-Unis. En revanche, il y a en Europe une proportion importante de suicides par armes à feu. Je parlerais presque d’une forme de suicides-homicides. En Finlande, c’est peut-être une expression combinée de rage et de frustration.

Est-ce que ce phénomène touche plus les jeunes, et pourquoi?

Quand on observe la distribution des armes chez les civils, on remarque que les jeunes de 15 à 29 ans sont les plus grands porteurs. Cela peut s’expliquer par une combinaison de facteurs. On parle souvent d’une culture de violence, avec les images d’Hollywood. Mais en Amérique latine et centrale, c’est plutôt une culture macho: pour être un homme, il faut porter une arme. Il y a également des raisons socio-économiques, surtout valables dans les pays en développement: les armes sont là un moyen de gagner de l’argent. Dans ces pays, la violence est normalisée, et pourtant, elle ne fait pas les gros titres des journaux.

Quelles pistes permettraient d’éviter que de tels drames ne se reproduisent?

Il faut travailler à une harmonisation des législations. L’objectif est d’aider l’Union européenne à lutter contre l’importation illégale d’armes à feu. Mais il faut également porter les efforts sur les écoles. En Finlande, le port d’arme est autorisé dès 15 ans. Il s’agit d’encourager les vérifications au moment de l’achat, de vérifier l’état psychologique de la personne. Mais il faut aussi continuer les recherches pour mieux comprendre le phénomène. On a déjà trouvé une corrélation entre notre culture de glorification de la violence et les actes violents. Par exemple, une étude a mis en évidence que les soldats exposés aux jeux vidéo violents étaient moins réticents au moment de commettre des actes violents. Mais on n’a pas encore trouvé de cause directe. C’est à cela qu’il faut travailler.

Nyork times:

Gun ownership in Finland is among the highest in the world, but crime rates in general are low.

Prime Minister Matti Vanhanen said Finland should consider banning private handguns altogether, saying a new stricter European-wide gun law was not enough.

« It is not enough to talk about age limits or interviews … after two such tragic incidents, we have to discuss whether private people can be allowed to have handguns, » Vanhanen told Finnish broadcaster MTV3.

TRAGIC DAY

The Internet link revived memories of last year’s deadly attack at Jokela high school, where student Pekka-Eric Auvinen killed six fellow students, the school nurse and the principal after broadcasting his intent in a YouTube video.

Auvinen shot himself and died later of his injuries.

« We have experienced a tragic day, » Vanhanen said in Helsinki after the Kauhajoki attack.

The Finnish government said grief counsellors were on site and giving support to students, teachers and relatives.

Finland ranks third after the United States and Yemen in gun ownership rates, according to a study last year by the Geneva-based Graduate Institute of International Studies.

Publicités

Responses

  1. hé bien bonjour, on ne se connait pas mais j’ai eu le lien de ton blog sur le site de l’emission allo la planete. J’étais tt de suite adhérer car je suis dans le même cas que toi. je viens d ecréer mon tt nouveau blog car je suis en échange au québec à rimouski pour y faire ma première année de master en gestion des ressources maritimes. alors je te souhaite bonne continuation et a bientot
    sandra

  2. Cool :-) merci pr ton commentaire ! Je m’en vais jeter un coup d’oeil curieux sur ton blog. Pour être déjà passer par Rimouski et la région il y a quelques années je pense que tu vas passer du bon temps là-bas si tu aimes la nature, les grands espaces, les baleines et, en option, les crépes au sirop d’érable au petit déj’. Enjoy !

  3. Hei, j’ai entendu ton intervention à allo la planète. Je suis moi-même à Helsinki comme beaucoup d’autres français et francophones. Si un jour tu veux renconter des compatriotes, on se retrouve tous les vendredis soirs pour boire un verre ou pas, jouer au tarot ou pas, discuter ou pas… Je ne sais pas si tu es interessé mais à tout hasard je te laisse l’adresse d’un forum sur lequel tout est dit sur ces fameuses soirées tarot ainsi que pleins d’infos sur la Finlande. http://www.salutfinlande.net
    Passe un bon erasmus en Finlande


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :