Publié par : coolsim | 16 10 2008

Crise de confiance, prise de conscience ?

Un peu d’éco à 1h du mat’ quoi de mieux ?

‘Crise de confiance, prise de conscience’ tel aurait été le titre du Wall Street journal si j’en avais été le despote rédacteur en chef.

En effet pourquoi d’un coup la bourse baisse ? Car les financiers (finalement du grand magnat de la finance au tout juste ex-prolétaire cotisant américain par exemple dont la retraite dépend entièrement des marchés financiers -ô joie du système de retraite par capitalisation sur des fonds à risque) pensent qu’ils ne pourront pas rentabiliser, faire des bénéfices sur leurs investissements car une partie des investissements repose sur des bases que l’on croyait saines, en béton armé et qui ne sont finalement pas si solides car on a pas pris en compte les externalités environnementales dans les résultats des multinationales, par exemple, car on s’aperçoit que les garanties monétaires ne sont pas si importantes que ce qu’elles semblaient être, etc.

Tout n’est en fait que confiance. Comme on peut avoir confiance à l’intérieur d’un couple, d’une équipe ici on s’aperçoit que l’on a eu une confiance aveugle envers des gens, un système que certains ont peut etre idéalisé.

Ainsi sans tomber dans un anti-capitalisme primaire et anti-constructif, il est sympa -même s’il est possible que je sois le seul à rire…- de s’apercevoir que le monde de la finance en vienne à avoir grand besoin de l’intervention des Etats pour survivre, comme garantie. La main invisible de Smith parait bien loin. On dirait un adolescent hardi, qui réclamerait à ses parents une liberté et une indépendance totale mais qui protesterait le jour où ces derniers refuseraient de l’aider alors que  » quand la bise fut venue, il se trouva fort dépourvu ».  Mais vu que l’interdépendance, le lien de filiation existe et est très fort: comment ne pas aider !

Comme quoi les acteurs de la finance quel qu’ils soient prendraient ils conscience que finalement il pourrait y avoir de l’humain même dans des capitaux placés en bourses, même dans la vente et l’achat de meubles immatériels (mon côté juriste revient au galop), certains auxquels on peut plus ou moins faire confiance, des plus ou moins casse cou, etc. L’humain devrait donc être partout pour que quelque chose fonctionne !

Mince alors……………….

Bonna note.

PS: impression de vivre à l’intérieur du tableau d’un impressioniste. Rondes,par terre ou encore sur les arbres, de différentes couleurs -automnales, les feuilles des bouleaux forment un ensemble très joli d’autant plus qu’il a fait un soleil éclatant aujourd’hui.

Publicités

Responses

  1. Ton lyrisme est toujours présent Simon!
    On reparlera ensemble de la crise financière mais ce que tu dis est plutôt vrai!
    Sinon super séjour à Stkhm, je suis content de t’y avoir vu!

    A bientot!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :