Publié par : coolsim | 4 11 2008

Douze écureuils, trois chocolats chauds, un bouquin en français, cinq cas pratiques, deux parents…

Bonsoir à tous,

Allo la planète et moi allons commencer à nous raconter quasi-simultanément. J’ai une petite minute d’avance. En attendant: que Stéphane me pardonnera d’avoir oublié de mettre son blog en lien, oubli réparé.

Par l’analyse de l’inventaire à la Prévert perpétuellement incomplet qui fait office de titre de ce billet je m’en vais tenter de résumer mes dernières aventures dont vous pouvez depuis quelques jours voir certaines photos.

Bien. Pourquoi douze écureuils ? Simple balade en compagnie des parents, lendemain d’une bonne soirée, dans le froid because of beaucoup de vent à Seurassari auto surnommée « île aux écureuils » qui est un super lieu de balade, très vert avec aussi de vieux bâtiments « typiques ». Et cette île est donc peuplée de très nombreux écureuils avec lesquels il est très facile de sympathiser.  Ils viennent vous manger dans la main, vous trainent autour. Trop bien, on retombe en enfance !

Trois chocolats chauds. Car après le froid… le chaud. Et puis il a de très bons cafés à Helsinki, certes très cosy mais vraiment de qualité. Je dois reconnaître que je me suis fait choyer par les parents sur le coup ;-). Et puis bon que ce soit à Seurassari ou à Suomenlina -île forteresse-, où nous sommes également allés balader dimanche après midi.

Un bouquin en français. Car l’anglais quasiment toute la journée ça fatigue. Et puis j’avais oublié de prendre un roman en français. Comme livre à lire ne me restait avant l’arrivée des parents qu’un Francis Fukuyama en anglais.. ‘L’amour au temps du cholera’ aura donc pour lourde tâche de me faire reprendre l’habitude de lire des romans.

Cinq cas pratiques. Car bien sûr il fallait que lors de la visite des parents le prof nous donne comme exam final cinq sympathiques cas pratiques à faire en un weekend. Mais mission accomplie, reste à savoir si le contenu sera apprécié à une valeur un peu surestimée.

Deux parents. Comme je leur ai promis que je ne ferai pas de commentaire à leur propos ! Enfin… « couvre toi bien, mange bien, etc. » Des parents quoi. Semaine sympathique en tout cas.

Sinon petit speach sur la Russie. Quoi dire sinon que l’on a l’impression d’être dans un pays à part. Les contrôles à la frontière -pas non plus traumatisants mais notables- montre que l’on entre dans un pays qui est donc un peu fermé mais que l’on sait si vaste.  St Petersbourg est vraiment majestueuse. Trop peut-être par rapport aux à côté et la misère. Une ville de démesure marquée par des hommes qui ont marqué, à leur façon certes, l’Histoire que ce soit l’empereur Pierre le grand ou Lénine principalement. Entre palaces, églises colorées, administrations que de bâtiments majestueux. Restera un bon souvenir également et entre autres ce petit bar et sa boule à facette où nous avons eu un aperçu, outre du caractère bon marché de la bière, de la musique russe et ça vaut son pesant de cacahouète. Sans parler de la Poutinka, du bateau mouche et du champagne sur la Neva, du colossal musée de l’Hermitage et de Serguey ami russe rencontré en Islande que j’ai revu lors de ce court voyage.

Bonne nuit.

Publicités

Responses

  1. je vois qu’on prend du bon temps: chaud ou froid peu importe semble-t-il! je découvre pour la première fois fois ton blog et c’est avec délectation. J’y reviendrai à bientôt donc!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :