Publié par : coolsim | 30 12 2008

Depuis Montpellier

Salut à tous,

entre noël et jour de l’an un petit mot depuis ma très chère ville de Montpellier. C’est étrange la vitesse à laquelle on se réhabitue à un environnement que l’on ne croyait plus vraiment familier. Certes la « séparation » n’a duré que 4 mois mais on reprend très vite gout à des menus plaisirs tel manger un croissant à quatre de l’après midi le tout bien sûr sous le soleil en se rappellant qu’à la même heure il fait nuit noire depuis plus d’une demi heure à Helsinki. On à même tendance à les exagérer. J’ai – à tort je m’aperçois- rarement cédé à des patisseries comme je le fais lors de cette « trêve erasmus », j’ai rarement autant apprécié un sandwich ou un restau. Cela confirme une des idées que j’ai du voyage: entre autres il fait bon partir, voyager, découvrir pour une fois de retour chez soi se rendre compte de la chance que l’on a de pouvoir profiter de notre exception culturelle et de pouvoir vivre dans un si beau pays, une si belle région. Je sais que par ces mots je ne combats pas l’idée qui veut que les français soient très fiers mais je pense que cela marche pour n’importe qu’elle nationalité.  Autre impression, qui sera d’autant plus présente en juin prochain (et que pas mal de ceux qui nous ont lachement abandonné à la fin du premier semestre doivent vivre en ce moment): même de façon temporaire, on quitte un monde où tout est simple quasiment, sans prise de tête surtout -j’ai dit auparavant que l’on en arrivait à rigoler des galères (notamment administratives)- et arriver dans la « vraie vie » m’a fait bizare.

Sinon j’avais promis de parler un peu de la Laponie. Non pas que j’ai la flemme mais j’ai simplement envie de dire que cela ne se raconte presque pas, cela se vit ! Les paysages ne doivent pas être vus en photo, ils doivent être admiré sur place. Tout en couleur malgré … l’absence de soleil. Un suspense pendant quelques heures: le soleil va t il se lever ? Et quand vers les 11h vous voyez la lune s’élever dans le ciel, alors qu’une luminosité magnifique venue de l’ouest vous avez fait espérer, vous pouvez envisager l’issue du duel entre la nuit et le jour. La roue tourne en été il parait ! Pour avoir eu la chance de vivre les deux (soleil de minuit et nuit éternelle): autant l’un que l’autre est une expérience à vivre.  Ensuite, des paysages d’un blanc qui semble éternel comme disait l’autre, des températures plus ou moins froides (-5 comme -21° quand j’y étais, mais plutot moins vingt mais avec sous vetements thermiques et cinq couches de vêtement ça va), une impression de bout du monde (« finnmark », nom de la région au nord de la laponie, = « fin de la terre », j’ai rien inventé..).

Bon, faut que je profite !

A+

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :