Publié par : coolsim | 22 04 2009

Pour rigoler.

Petit aperçu des occurrences tapées sur les moteurs de recherche pour atterrir sur ce blog: comme on dit il y a à boire et à manger.

Top score sans surprise pour « erasmus helsinki ». Puis liste non exhaustive…

-« bain neige »        /—> oui, je l’ai fait !

-le nom d’une de mes cousines

-« erasmus mauvaise expérience »   / —-> ne pas se dire que c’est impossible, attention.

-« nu au sauna »   /  —-> c’est la règle.

-le nom de mon père

-« erasmus à Turku »      /  —-> pourquoi pas ?

-« ski de fond Helsinki »   /  —–> même en ville c’est possible l’hiver, y a des pistes !!!

-« nokia c’est quel pays »  /   ——> bien vu, c’est bien la Finlande.

-« royal onella helsinki »  /  —–> c’est si connu que ça ? Petite précision, c’est une boite de nuit.

-« heure cours erasmus semaine »  /  —–> variable mais pas effrayant.

-« erasmus je ne veux plus revenir »  / —–> mec comment t’as deviné ?

-« où habite cet homme de Tempere en finlande »  / —-> franchement je séche.

-« cidre finlandais »  / —->  nouveau goût kiwi disponible (enfin si ça reste du cidre…)

….

Publié par : coolsim | 20 04 2009

Pas grand chose /

Car la vie Erasmus c’est aussi un peu l’ordinaire, car il reste plus ou moins un mois et car des gens s’en vont ou vont pas tarder à s’en aller un petit message pour vous parler de l’ordinaire. C’est un ordinaire tellement différent de la vie que l’on peut avoir chez soi qui se partage en un environnement forcément différent -la langue, les lieux, les coutûmes, la distance- et une façon si particulière de vivre plus relâché, avec plus de recul sur les choses. Impression d’être Ewan Mc Gregor dans Will Hunting quand il se met debout sur son pupitre pour « avoir un autre point de vue sur les choses ». Pour continuer avec le cinéma, Erasmus c’est comme dans Big Fish de Tim Burton: on se rend compte que la vie quotidienne peut, quand elle est perçue d’un autre point de vue ou selon la manière dont on la raconte, perdre son caractère péjoratif. Discussion avec un coloc allemand sur le chemin du retour, rire nerveux tout seul quand un matin d’avril on part en balade sous quelques flocons, faire une fête dans l’appart, être horrifié le lendemain matin par l’Etat de l’appart mais avoir envie deux heures après d’en envoyer à sa mère des photos tellement il est propre, se plaindre de plein de trucs tout en sachant pertinemment que au fond c’est plus marrant qu’embêtant, etc.

Exemple de journée « ordinaire »:

8.30 réveil théorique

9.00 lever

9.40 départ pour la fac

10.15 Début du cours

11.45 Fin du cours (et seul de la journée mais c’est quand même pas tout le temps comme ça…)

12.00Repas au restau U. Peut facilement durer une heure (temps pas proportionnel avec la qualité de la nourriture)

13.30 Alexandria ou Law library pour bosser un peu sur une éventuelle présentation, un essay ou des trucs à lire coire un exam

16.00 Selon l’envie une petite session au sport (dans les installations de la fac)

18.00 retour appart

(suite à option)

-glandouille avec film, serie télé

-match de foot (c’est toi qui joue)

-match de foot (les fesses dans le canap’)

-sauna (ouvert trois jours par semaine)

-soirée en ville,généralement décollage pas avant 20h30, loupage du bus, et arrivée vers 21h30. Rentrée à une heure très variable.

-soirée chez toi, arrivée des gens vers 22h30, impossible de dormir avant 3.00 facile et bloquer la journée du lendemain pour nettoyer et récupérer -jamais l’inverse.

A+ les gens, bonne soirée !

Publié par : coolsim | 10 04 2009

Cités U à Helsinki / le classement !

Même si je vais copier un post du super blog de jfbenoit -cf les liens-  je vais me permettre de dire ce que je faire un petit classement des cités universitaires de Helsinki. Cela me semble assez intéressant car j\’ai remarqué un afflux de visiteurs ces derniers temps ayant \ »googlé\ » des occurrences telles \ »erasmus à Helsinki\ », \ »vie erasmus helsinki\ » voire \ » fêtes erasmus helsinki\ ». J\’en déduit que les réponses des universités quant aux affectations dans les universités partenaires ont du tomber récemment.

So….

1er/ Domus: \ »ma seconde maison\ », rampe de lancement idéale pour les soirées et refuge idéal pour attendre le bus de 5h30 en semaine car situé dans le centre, près du grand centre commercial-gare routière Kamppi. Hôtel en été, il n\’y a que des studios de 12m carré environ alignés dans de grands couloirs ce qui permet une bonne ambiance.

Les + :    dans le centre (donc fac à pied, donc au milieu de tout.., donc pas de pb de bus, etc.), ambiance chaleureuse malgré les petits apparts, mer et grand parc pas loin.

Les – : une salle commune invivable, que des petits studios, ambiance prison quand il y a personne.

2nd/ Kontula: lieu où je vis. Même si ça va en faire frémir un ou deux car Kontula: on aime ou on aime pas !!! Quartier le plus pauvre d\’Helsinki -mais j\’ai eu du mal à le croire-, c\’est néanmoins un endroit vraiment tranquille pour qui aime croiser des écureuils quand il rentre chez lui, avoir un mètre de neige quand il y a 20 cm dans le centre. Des petits bâtiments de trois niveaux composent le Linnoituksentie 10 L. La grande forêt qui borde la résidence sera appréciée des joggeurs du dimanche. Lieu idéal pour les soirées, c\’est néanmoins assez loin -peut être pour ça qu\’on a moins eu pour l\’instant de problème avec la police- et dissuadera parfois les domusiens de venir. Même si ça manque un peu de vie parfois, moi j\’aime bien cet endroit ! Que des collocations, appartements de 3 ou 4.

Les +:       lieu idéal pour une collocation car c\’est là que se trouvent les apparts les mieux agencés et en bon état (imaginez: une salle de bain pour deux, un vrai salon, des chambres assez grandes, des apparts plutôt récents, installations sauna/laundry très correctes), en pleine nature, calme.

Les -:      loin, il faut pas se leurrer, c\’est quand même qu\’à 30-35\’ de la fac (bus ou marche sur 500m et 18\’ de métro, plus sympa que 25 minutes de bus quand il fait beau et pas de bus de 1h30 à 5h30 en semaine car pas dans le centre), pas foule d\’étudiant comme à Pasila.

3ème/ Pasila-Bôle:  Lieux mythique pour les corridors party, deux immeubles bondés d\’étudiants en collocation (de 2 à 6) situés dans un coin pas trop excentré et très bien desservi en train (4 minutes pour rallier la gare centrale). Lieux aussi et par conséquent des gardiens qui font désormais stoppés tout début de grosse soirée par une politique douteuse d\’amendes et d\’avertissements (si vous avez de la chance vous aurez le second avant la première). Pourrait facilement viser la médaille d\’or par une petite rénovation.

Les +:   proche du centre mais aussi de la nature, très bonne ambiance.

Les -:    vétuste (lits, ascenseur, état général du bâtiment) et peu d\’espace (parfois une salle de bain pour six, parfois salon inexistant). Problème de règlement intérieur.

4ème/ Kannelmäki: autre résidence à collocations qui est excentrée, même si des liaisons en train rendent agréable le fait de venir dans le centre. Grands buildings de 7 étages.

Les +:    pas si loin que ça tant que vous avez un train, collocations dans des apparts pas trop mal. Je connais pas trop les alentours mais cela avait l\’air d\’être sympa.

Les -:  état et agencement des apparts assez moyens -en fait j\’ai l\’impression que les apparts peut être assez différents les uns des autres donc c\’est un peu la loterie-.

5ème/ Voilukiventie: en plus d\’avoir un nom imprononçable, l\’endroit qui ne rassemble que des studios souffre de la comparaison avec Domus. Mais pour celui qui aime le calme c\’est l\’endroit parfait.

Les + :     de jolis studios parfaits pour prétexter un tour chez ikéa et assez grand pour un petit repas, un environnement très tranquille.

Les – :      loin, environ 25\’-30\’ en bus pour rejoindre le centre, absence d\’ambiance \ »couloir\ », salle commune désormais fermée.

Voilà, voilà. A+ //

Publié par : coolsim | 4 04 2009

Plus que deux mois.

Sans véritable idée de message je me décide à en écrire un petit sur une des impressions erasmussiennes du moment: la fin de l’aventure est proche.

Bien qu’il faudra voir cela comme la fin d’une aventure qui marque le début d’une prochaine tellement cette expérience ne peut vous laisser indemne déjà les premiers partent et le départ s’immisce dans les discussions. La date -sachant que nos baux OAS se terminent le 31 mai-, les affaires à déménager, la façon de rentrer -certains vont faire un voyage et prendre l’avion ailleurs qu’à Helsinki histoire de revenir en douceur, d’autres ne rentrent pas directement chez eux-, le futur immédiat au retour, les choses que l’on ne pourra pas faire avant la fin, celles que l’on doit absolument faire,etc. sont autant de sujets de discussion. Sans envisager avec horreur l’idée du retour dans « mon » pays, je suis sûr que je vais regretter ces moments de pure insouciance, de voyages en plein mois d’octobre ou de janvier alors que depuis que je suis gosse j’ai toujours été à l’école à ces moments là, moments où certaines choses qui paraissaient importantes ou source de complainte ne le sont plus du tout à cause des prétextes et principe de la découverte. Si la Finlande n’est pas le pays le plus différent de la France il me plait vraiment d’observer les détails qui font que justement la Finlande est la Finlande et la France…la France.

Mon but n’est pas de vous lister la liste de ce qui fait d’Erasmus une super expérience car c’est purement subjectif. Chacun vivant une période de neuf mois à l’étranger à sa façon.

A bientôt /

Publié par : coolsim | 29 03 2009

Privé de printemps ?

« J’avance dans l’hiver à force de printemps » / Charles Joseph de Ligne dans « almanach de Bruxelles »(*source: evene.fr)

C’est lorsque une amie finlandaise m’a proposé de s’installer en terrasse afin de savourer un café et qu’elle m’a dit qu’elle appréciait la façon dont le printemps s’installait peu à peu que je me suis rendu compte de la manière locale d’appréhender les hivers longs. 13h. La température était alors négative.

Marronnier de mes sujets de discussions, plus même qu’en France, les conditions climatiques occupent une place particulière dans la vie des finlandais. Cela est peut être également une des raisons de leur attachement à la nature. Le 27 mars nous avons eu jusqu’à -9°, et hier il y a eu une tempête de neige. N’en jetez plus: les étudiants Erasmus en ont marre ! Il semble que le printemps joue à cache cache. Mais ce « jeu » semble naturel, voire amusant pour les finlandais. Il y a eu jusqu’à 6° il y a une semaine. Cela nous laissait augurer des jours plus doux et le passage du blanc au vert comme couleur dominante. Déjà la neige avait en partie fondu. Mais non ! L’hiver avait perdu une bataille mais pas la guerre. Mais les finlandais n’en sont pas pour au moins perturbés. On prend ainsi le temps de voir s’installer le printemps. Déjà nous avons beaucoup plus de lumière. Ça peut paraitre idiot mais …les lapins -qui ressemblent d’ailleurs à des kangourous tellement ils sont gros- sont revenus nous surprendre autour de l’appartement. On m’a également dit que les écureuils sont revenus à Seurassari. Je sais que je me plains beaucoup ( avec quand même du second degrè) mais de ce point de vue là c’est sympathique. Et puis je suis sûr au final que la neige va me manquer.

Néanmoins j’ai l’impression d’être toujours en février. Et surtout je me demande si nous aurons la possibilité de sufisamment profiter de la nature finlandaise. Les lacs et bras de mer sont toujours glacés, c’est rigolo, mais un des grands atouts de ce pays reste quand même les balades.

Affaire à suivre.

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories